A propos de l’action collective

Imprimer
PDF

Depuis plusieurs années déjà, les grands donneurs d’ordre et annonceurs ouvrent leur recherche de prestataires d’impression à un champ géographique européen et même dans certains cas mondial, quelque soit le produit à réaliser. Dans le secteur des industries graphiques, le phénomène s’est amplifié depuis l’émergence de pays producteurs d’imprimés tels que les pays de l’Est ou l’Asie.
Les industriels français se retrouvent donc aujourd’hui dans un contexte concurrentiel à minima européen.


Afin de qualifier leurs partenaires « techniques », les donneurs d’ordre introduisent dans leurs critères de choix des éléments concernant le développement durable (labellisation Imprim’Vert, normes ISO 14001, certifications FSC et PEFC) mais également des critères de garantie de qualité tel que le respect des normes ISO 12647 (constance et répétabilité d’un résultat imprimé en quadrichromie).


Certains acteurs européens, comme les allemands par exemple, sont, de par leur présence historique dans les comités ISO de l’édition et des industries graphiques, très en avance et comptent plus de 400 entreprises travaillant conformément à ces normes qualifiant les processus de travail et la qualité du produit fini imprimé. Les Pays-Bas en sont, pour leur part, à 48 entreprises certifiées, et il en existe des dizaines d’autres en Suède, Norvège, etc. sans oublier les pays asiatiques.


Cette standardisation permet donc à l’acheteur d’imprimés d’avoir la garantie d’une qualité colorimétrique constante et uniforme quelque soit le lieu de production. La France a cumulé un retard considérable et nos industriels ne peuvent en aucun cas se placer dans un appel d’offres sur un critère tel que le respect de ces normes de qualité. Il est donc plus qu’urgent de combler ce retard et la branche s’est mobilisée pour leur permettre de se placer sans équivoque sur un secteur très concurrentiel.
Proposer une solution collective, donc à moindre coût, nous permet d’offrir une aide aux PME désireuse de structurer leur organisation et optimiser leurs outils de production, souvent sous ou mal utilisés, par manque de formation, manque de méthode ou tout simplement méconnaissance des capacités de ces outils.

Pour les entreprises de la branche, l’action collective se traduit par l’utilisation de « boîtes à outils », différentes à chaque étape, axées sur :
• l’organisation et les méthodes, grâce à l’optimisation des processus, le suivi et le contrôle de production, etc.
• les ressources humaines, grâce à la valorisation des métiers et des taches, et la formation,
• les outils, grâce à l’optimisation de leur utilisation et leur contrôle,
• et la qualité du produit fini imprimé grâce à sa valorisation et l’amélioration continue.

 

L’action collective se divise en 3 étapes :


PREMIÈRE ÉTAPE, DIAGNOSTIC A DISTANCE ISO 12647 : donner aux entreprises les outils nécessaires pour évaluer leur situation actuelle, en matière de niveau de connaissance, méthodes de travails, outils, performances techniques et qualitatives globales par rapport aux requis des normes ISO 12647. Cette phase de diagnostic à distance, lancée depuis le 30 septembre 2010, a permis à 50 entreprises françaises de recevoir une boîte à outils leur permettant de fournir les éléments nécessaires à un diagnostic effectué par les ingénieurs de KEE Consultants.


DEUXIÈME ÉTAPE, MISE EN PLACE ISO 12647 : donner aux entreprises en priorité diagnostiquées un guide de mise en œuvre leur permettant de mettre en place les normes ISO 12647 en interne ou avec l'aide d'un prestataire externe.


TROISIÈME ÉTAPE, ATTESTATION DE CONFORMITÉ ISO 12647 : sur le même protocole que le diagnostic à distance, donner aux entreprises en priorité diagnostiquées la possibilité d’être auditées afin de valider la mise en œuvre dans l’entreprise et les résultats obtenus, de délivrer des recommandations d’amélioration et de proposer un suivi semestriel pendant un an avec la garantie de résultat apportée par l'encadrement et la validation de KEE Consultants..

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (PresentationAction_sept2012.pdf)PresentationAction_sept2012.pdf[L'action en détail]1043 Kb